Libérer le désir féminin

À l’image du sourcier qui pressent la source enfouie, il avait toujours senti en elle cet immense pouvoir vibrant contenu derrière les portes closes de son Temple Sacré. De bien des façons il avait tenté d’y accéder – en vain – tout au long de ces années malheureuses où ils étaient au large l’un de l’autre.

À force de se rapprocher – de la regarder avec les yeux du cœur – il s’était aperçu ému qu’il avait enfin réussi à se tenir tout près elle, dans cette délicieuse proximité qui rend les miracles possibles. Tel un chevalier servant il s’était vu alors chargé de sa plus belle mission, celle de devenir cet homme-sourcier, celui qui viendrait rouvrir en elle ce passage oublié.

~

À force de désarmer – de lui ouvrir son corps – elle s’était aperçue émue qu’il était enfin arrivé là où nul n’avait pénétré depuis tant d’éternités. Toutes ces vies passées à survivre au loin d’elle-même… Il était là maintenant, armé de sa force et de sa douceur… pas toujours maîtrisées… pas toujours bien dosées.

Quelque chose en elle s’éveillait d’un long sommeil… Elle savait que c’était son pouvoir-de-femme. Un pouvoir qui lui appartenait mais qu’elle avait dû cacher au plus profond d’elle-même dans une vie oubliée. Elle l’avait caché si loin qu’elle en avait perdu la clef…

Elle savait qu’elle était rendue là, quelle ne pouvait plus progresser sans récupérer son pouvoir-de-femme, sans boire à sa propre source. Pourtant elle avait peur, peur d’avoir mal, peur de recontacter ce qu’elle avait fui et qui était maintenant oublié. Mais cet homme était là. Elle savait lire les signes. Elle avait décidé que le temps était venu.

S’il est une mission messieurs, une seule mission qu’il nous faille accomplir avant de trépasser… et bien que ce soit celle-ci – si belle – que d’accompagner une dame – celle de nos pensées – au-delà de ces portes qui depuis trop longtemps ont été fermées.

Vous découvrirez alors, émerveillé par tant de beauté, toutes les nuances de cette femme libérée. Vous découvrirez alors, émerveillé par l’éclat de ses yeux, toutes les promesses de cette nouvelle vie à deux.

~Jean-Philippe Ruette
Au-delà des écrans


logo facebookLibérer le désir féminin