L’accueil inconditionnel de la femme

De nombreuses femmes aujourd’hui sont dans la recherche consciente d’une meilleure connexion à leur ventre, à leur féminité. Comme si elles pressentaient toute l’étendue du Pouvoir lové dans leurs profondeurs. Comme si une antique sagesse se réveillait en elles, en ces temps de grande nécessité…

En face, de nombreux hommes cherchent à contacter toutes les nuances d’un masculin plus affirmé, sans être autoritaire, plus doux, sans être mou, plus « homme » sans être macho. Comme si l’éveil des femmes nous avait offert à nous aussi, un vrai choix, une quête identitaire hors des rôles traditionnels.

Le premier symptôme a été pour moi son refus du statu quo. En refusant ma sexualité-friction basée sur l’excitation mentale, les fantasmes et la course à l’orgasme, elle m’a obligé à grandir, à découvrir en moi de nouvelles ressources, des avenues jusqu’alors, inexplorées.

Je reconnais que ce « non » de la femme est difficile à encaisser pour l’homme. Comment ne pas le prendre personnel ? En réalité, je l’ai compris plus tard, ce n’est pas à moi qu’elle disait non, mais bien à celui que je croyais être à l’époque… et qui la laissait sur sa faim d’amour.

Ça m’a fait un bien immense de le découvrir, de l’amour, j’en avais beaucoup à offrir. De plus, j’arrivais maintenant à le partager avec elle dans cette sexualité connectée au cœur, qui existe au-delà du mental, dans l’instant présent.

Dès lors, j’ai senti qu’elle commençait à se détendre pour de vrai, à me faire confiance. Comment pouvait-elle s’abandonner avant, désarmer devant moi qui allait et venait sans conscience dans cet endroit sacré, là où elle était le plus vulnérable ?

C’est à partir de ces premiers moments de présence passés en elle, que j’ai commencé à sentir s’éveiller en moi toutes ces nuances masculines que j’avais tant cherchées, tout perdu que j’étais, dans le fil de mes pensées.


En réalité, je le comprends aujourd’hui, ce masculin que je cherchais ne pouvait s’éveiller qu’en présence de ce féminin qu’elle cherchait aussi. C’est vraiment l’intensité de son abandon à elle (de sa confiance !) qui m’a offert à moi, ce contact si intime avec ma Puissance d’homme, pleinement déliée, pleinement offerte, et surtout, pleinement reçue.

~Jean-Philippe Ruette
Au-delà des écrans


logo facebookL’accueil inconditionnel de la femme