Les piliers du Cercle

J’ai découvert les cercles de paroles à l’automne 2015. Merci à mon ami Martin qui le premier m’y a invité. Depuis, me sentant en résonance avec cette activité, je m’y suis investi avec l’intention de la faire connaître et de l’ouvrir au plus grand nombre. Vous avez été nombreux à me demander des détails, à savoir ce que c’était et comment en organiser. Aussi hier soir j’ai « vu » ce titre et cette image et j’ai su que le moment était venu de mettre tout cela en mots.

Voici donc les « piliers du Cercle »

Premier pilier : Un partage de vécu
Le cercle est d’abord et avant tout un endroit pour mettre en mots ce que l’on vit, ce que l’on ressent à l’intérieur. On met donc son intention sur dire son vécu et non pas faire un exposé de théories.

Deuxième pilier : Un lieu d’authenticité
Le cercle est aussi un endroit pour dire sa vérité. C’est un lieu où l’on vient parce qu’on a envie, besoin, de parler à cœur ouvert, sans avoir peur d’être jugé.

Troisième pilier : Offrir et recevoir
Chacun son tour (sans être interrompu), on parle sans tabou, à cœur ouvert: on s’offre au cercle. Le partage de chacun est vu comme un cadeau à recevoir à cœur ouvert également. On laisse le mental-qui-veut-juger en dehors du cercle.

Quatrième pilier : Un endroit sécuritaire
Tout ce qui se dit dans le cercle reste dans le cercle. À l’occasion, il peut être possible d’en reparler à l’extérieur si une personne vient d’elle-même vous parler de son partage à elle (et non pas de celui de quelqu’un d’autre).

Le déroulement du cercle

 

Lieu, accueil et premier tour :
Choisir un endroit calme propice à l’introspection. Ce peut être aussi à l’extérieur, autour d’un feu de camp par exemple. L’important est de ne pas être dérangé en cours de route. Idéalement il est préférable de commencer tous ensemble (pas de retardataires) pour éviter de perturber la dynamique en cours (l’énergie ambiante). On s’assoit en cercle et le ou les animateurs énoncent les règles du cercle (les 4 piliers par exemple). Il est bon aussi de faire un centrage. Ce peut être une méditation guidée, ou n’importe quelle activité le but étant d’inviter les gens à sortir de leur tête pour entrer dans leur cœur. Nous avons ensuite la coutume de faire un premier tour de paroles où chacun se présente brièvement en nous disant comment il arrive ici, dans quel état d’esprit.

Thème et grand tour de paroles :
Le thème proposé est un fil conducteur. Il permet d’orienter les partages dans une direction dans le but d’approfondir un sujet en particulier. Il n’est pas obligatoire non plus. Une fois le premier tour terminé, le ou les animateurs présentent le thème. Un bâton de paroles est déposé au centre du cercle. Chacun son tour, au feeling, les participants vont chercher le bâton, retournent s’assoir et commencent à se dire. Ce n’est pas un espace de dialogue. Seule la personne qui a le bâton peut parler. Quand elle a terminé, celle-ci remet le bâton au centre du cercle en disant « Aho » (je remercie le cercle pour son écoute). Les autres lui répondent alors « Aho » (nous te remercions pour ton offrande). Notez qu’il n’est jamais obligatoire de parler. Notez aussi qu’il vous est toujours possible de sortir du thème pour parler de quelque chose qui vous habite et qui demande à être nommé en ce moment.

Pause et rôle du ou des animateurs :
Si vous avez besoin de quitter le cercle (ex pour aller aux toilettes), si possible attendre entre deux partages pour sortir et aussi pour revenir de façon a interférer le moins possible. Souvent nous faisons une pause générale pas trop longue quand le grand tour de paroles est terminé.

Les animateurs sont là comme gardiens du cercle. Ils sont en charge du bon déroulement et peuvent être amenés à intervenir si jamais quelqu’un sort trop du cadre. Ils peuvent par exemple lui dire de se recentrer sur son vécu si quelqu’un se perd dans la théorie…

Dernier tour :
En revenant de la pause (s’il y en a eu une), nous prenons quelques instants pour nous recentrer, quelques respirations souvent suffisent. Le dernier tour est un peu comme le premier tour. Brièvement ou pas, dépendant du nombre de personnes et du temps qu’il reste, chacun est invité à dire comment il repart, dans quel état d’esprit.

 

« OM : Le OM est le son primordial.

Après le dernier tour, tous se lèvent et referment le cercle en se tenant par les épaules.

Ensuite nous entonnons le OM… pendant le temps « nécessaire » pour que l’énergie du cercle circule bien en chacun de nous (généralement quelques minutes). »

 

Ensuite, le cercle se sépare et tous profitent de l’énergie ambiante. C’est généralement un temps d’accolades et de discussions libres.

 

Voilà. J’aimerais dire que ces mots sont une façon parmi tant d’autres de voir le cercle de paroles. Mon intention est ici de vous offrir une base à partir de laquelle vous pourrez élaborer ce qui vous convient le mieux.

~ Jean-Philippe Ruette